adufarae

Hadopi souffre de problèmes defficacité

first_imgHadopi souffre de problèmes d’efficacitéAlors que plusieurs organismes fournissent à l’Hadopi des adresses IP suspectées de téléchargement illégal, la Haute autorité ne prend pour l’instant en compte que 4% d’entre elles dans ses e-mails d’avertissement. Un total bien en-deçà des espérances… Hadopi est une nouvelle fois critiquée. Non pas par ses opposants mais cette fois-ci par ses partenaires. Les sociétés de perception et de répartition des droits dans le secteur musical ainsi que les professionnels du cinéma et de l’audiovisuel envoient 25.000 adresses IP chacun par jour, demandant à la Haute autorité d’envoyer un mail d’avertissement. Problème : Hadopi n’en envoie que deux mille quotidiennement, soit 4% du total. Un chiffre forcément bien insuffisant. Eric Walter, secrétaire général d’Hadopi, tend à nuancer l’information : “Un jour nous envoyons 500 mails, un autre 4.000. C’est la preuve que nous ne sommes pas des radars automatiques. Mais cela fait quand même 100.000 mails envoyés en deux mois !”, rapporte LeMonde.fr. Ce phénomène agace tout de même les sociétés d’ayants-droit : “Il y a un fossé considérable entre nos 25.000 ‘incidents’ détectés par jour et la réponse de l’Hadopi. Pour nous, la situation n’est pas satisfaisante”, assure Jérôme Roger, directeur général de la Société civile des producteurs de phonogrammes en France (SPPF). “A très court terme, nous souhaitons que l’Hadopi puisse envoyer autant de mails qu’elle reçoit d’adresses suspectes. La dissuasion suppose que le message adressé aux internautes soit massif”. Un réaménagement d’Hadopi a été évoqué, avec une logique moins répressive… Le 20 décembre 2010 à 12:53 • Emmanuel Perrinlast_img

Leave a Reply

Your email address will not be published.Required fields are marked *